10 conseils avant de partir voyager à Malte

L’archipel maltais est une destination tendance qui séduit de plus en plus de curieux. Le soleil, la mer et un riche patrimoine culturel attirent chaque année près de 2,5 millions de voyageurs. Si vous aussi vous envisagez de partir voyager à Malte suivez nos quelques recommandations pour un séjour réussi.

Voyager à Malte, parcours en canoë
05/01/2021
Partager

#1 Demander la carte européenne d’assurance-maladie avant de voyager à Malte

L’archipel de Malte fait partie de l’Union européenne. Vous pouvez donc bénéficier du système de sécurité sociale européen lorsque vous partirez voyager à Malte. Pensez, au moins 15 jours avant votre départ, à commander la carte européenne d’assurance maladie (CEAM).

La carte européenne d’assurance Maladie est gratuite et vous permet une prise en charge à 100 % en cas d’hospitalisation, et ce, sans avoir à avancer de frais. La carte est également disponible pour les jeunes et enfants qui sont encore rattachés au compte de leurs parents. Une précaution trop souvent oubliée par les voyageurs se rendant à Malte.

#2 Utiliser une plateforme en ligne pour réserver un hébergement

Que vous souhaitiez réserver une chambre d’hôtel, un appartement ou un logement chez l’habitant, privilégiez toujours les plateformes en ligne (Expedia, Hotels, Airbnb, Agoda, Booking, etc.) aux réservations en direct.

À Malte, il faut se montrer prudent lors de la réservation d’un appartement. Les propriétaires à Malte n’ont pas une très bonne réputation, car certains ont la fâcheuse tendance à ne pas toujours rendre les cautions (deposit). Dans l’agitation du départ, les touristes dépourvus en cas d’incident se retrouvent alors à abandonner leur caution.

Les hôteliers maltais, de leur côté, réalisent régulièrement des erreurs d’enregistrement, ce qui peut très vite se transformer en chemin de croix. Passer par des plateformes en ligne, offre une sécurité et une garantie supplémentaire. La charge d’interminable discussion reviendra à votre plateforme de réservation en cas de problème. D’autre part les prix sont étonnamment toujours moins chers sur les agrégateurs de tarifs qu’en s’adressant directement à l’hôtel.

Pour le cas particulier des étudiants en séjour linguistique à Malte, notre équipe est présente pour vous aider dans les réservations de cours d’anglais et d’un logement. Nous vous apporterons également notre support en cas de problème sur place.

#3 Éviter de dépenser de l’argent inutilement

Les cartes et frais bancaires à Malte

Avant le départ, nous vous conseillons d’opter pour une carte bancaire avec paiements et retraits gratuits à l’étranger. Il y a des cartes gratuites comme la nouvelle carte Ultim de Boursorama qui sont idéales pour voyager.

Une fois sur Malte, retirez toujours de l’argent dans des distributeurs HSBC ou BOV (Bank of Valletta) pour ne pas avoir de frais de retrait. Vous verrez beaucoup de petits distributeurs ATM aux quatre coins de l’île ou dans les halls des hôtels. Attention si vous les utilisez, car il vous en coûtera entre 3 et 5 % de frais de transaction.

Les prix affichés et les prix payés

Que cela soit dans les petites ou grandes surfaces (Valyou, Lidl, Scotts, Greens, etc.), pensez à vérifier vos tickets de caisse. Les prix affichés en rayon ne sont pas toujours les prix payés en caisse.

Certains prix affichés ne sont pas toujours actualisés, les promotions ne sont pas toujours effectives, les étiquettes parfois mélangées, etc. Pour ne pas avoir de mauvaise surprise, jetez toujours un coup œil à votre ticket directement après avoir payé.

La monnaie pour les petits achats

Lors de vos déplacements sur l’archipel maltais essayez toujours d’avoir entre 5 et 10 euros en pièces de monnaie. Il arrive que la monnaie rendue lors d’un achat soit approximative ou que l’on ne vous rende tout simplement pas de monnaie si vous n’avez pas le compte rond.

Lorsque vous achetez un ticket de bus, un Pastizzi ou une bouteille d’eau au coin de la rue, essayez toujours d’avoir le compte juste. Il faut savoir également que certains commerçants ou chauffeurs de Bus n’acceptent pas toujours les billets, il vous revient donc d’anticiper.

#4 Choisir le Bus, Bolt ou Cool pour se déplacer sur l’île

Pour vos déplacements lors de vos vacances à Malte, nous vous conseillons d’opter pour le service de Bus (Malta transport public), le service de VTC dénommé Bolt présent sur l’île (Uber n’est pas présent à Malte) ou le service de transport partagé Cool. Si vous séjournez plusieurs semaines, il peut être également intéressant pour vous d’opter pour une Carte Tallinja.

Carte de Bus Tallinja Malte
Voiture de transport Bolt Malte
Transport partagé Cool

Bien que déconseillé, si vous devez néanmoins utiliser les services des taxis blancs, pensez toujours à fixer le montant de la course au préalable.

#5 Se protéger du soleil à Malte

La météo à Malte est un des atouts de l’archipel, mais attention au soleil de Malte. L’indice UV est élevé, particulièrement durant les mois de juin, juillet, août et septembre. Celui-ci peut facilement atteindre un score de 9 ou 10.

Équipez-vous en conséquence : lunettes de soleil, crème solaire indice 50, chapeaux, etc. Protégez-vous au maximum, la santé de votre peau vous en remerciera. Portez une attention renforcée sur la protection des enfants et des adolescents. Ils sont plus sensibles aux effets du soleil (coup de soleil) et moins conscients du danger que celui-ci présente.

Vous pouvez consulter l’indice UV en temps réel avant vos sorties.

#6 Se montrer vigilant dans le quartier de Paceville

Paceville, le quartier nocturne et sulfureux de Malte. Une étape souvent incontournable pour les jeunes de 17 (âge légal pour boire de l’alcool à Malte) à 30 ans. La vigilance est donc de mise, car les histoires à Paceville sont légion !

La promiscuité, l’alcool et la musique assourdissante en fait le terrain de jeu des pickpockets et des opportunistes en tout genre.

Vérifiez toujours le montant sur le terminal de paiement si vous êtes amenés à payer par carte. Le mieux étant évidemment d’éviter de prendre votre carte bancaire. Surveillez également votre téléphone et évitez de le poser sur une table ou un comptoir.

Faites également attention au bruit. La musique est très forte dans les clubs du quartier. Bien qu’inesthétique nous vous conseillons l’utilisation de bouchons d’oreilles (boules Quies) pour éviter de souffrir d’acouphène.

#7 Ne pas boire l’eau du robinet

L’eau du robinet à Malte est à « moitié potable ». Elle ne contient pas de bactérie, mais elle est en partie issue d’un procédé de dessalement. L’eau de mer est ainsi désalinisée puis purifiée, il en résulte une eau à la fois mauvaise au goût et indigeste, car fortement chlorée. Vous pouvez vous en servir sans la moindre précaution pour votre toilette (douche et brossage des dents), il est toutefois recommandé de ne boire que de l’eau en bouteille sur l’île.

La Still Water et la Naturale Water

En France, l’eau en bouteille que l’on trouve en magasin est presque exclusivement de l’eau minérale. À Malte, la majorité de l’eau que l’on trouve dans les commerces est de la « Still Water » ou « Table Water », c’est-à-dire de l’eau plate, mais non minérale, à l’instar des marques comme San Michel, Kristal ou Fontana. Ces eaux ne contiennent que très peu de minéraux et notamment presque pas de Calcium.

L’eau minérale comme nous la connaissons en France est disponible sous la dénomination de « Naturale Water », elle est beaucoup plus chère. Les principales marques d’eau minérale disponibles dans les commerces sont Rocchetta, San Benedetto, Acqua Panna et Sant Anna.

#8 Éviter les sujets d’ordre politique

Les sujets d’ordre politique sont à éviter dans les discussions avec les habitants de Malte. Les Maltais sont très politisés. D’une manière générale, la moitié des habitants de l’île est fermement opposée à l’autre sur les principales questions d’ordre politique. Cela s’observe jusqu’au sein d’une même famille.

Les sujets sur la corruption, l’assassinat de la journaliste Daphne Caruana Galizia ou encore le gouvernement sont donc à éviter lors de vos discussions avec les Maltais.

#9 Respecter les consignes associées aux drapeaux de baignade

L’île de Malte, bordée par la Méditerranée, est une destination d’exception pour profiter du bord de mer, de la baignade et des activités nautiques. Pour ne pas avoir de mauvaise surprise lors de votre séjour, respectez au mieux les consignes indiquées par les drapeaux. Pour ne pas prendre de risque, suviez la règle d’or qui consiste à se baigner quand le drapeau vert ainsi que le drapeau rouge et jaune sont hissés.

La signification des drapeaux de baignade à Malte

Le Drapeau Rouge et Jaune

Le drapeau Rouge et Jaune, indique une zone de baignade surveillée. Des sauveteurs en mer (lifeguard) sont présents pour surveiller la plage. Des plages et des zones de baignade qui sont donc à privilégier pour les familles.

Le Drapeau Vert

Le drapeau vert vous informe que la zone de baignade est sans risque en particulier. Le plan d’eau et calme et sans danger.

Le Drapeau Jaune

Le drapeau jaune vous informe que le risque de baignade est modéré. Il reste possible de partir nager, mais il faudra faire attention aux vagues et au courant.

Le Drapeau Rouge

Le drapeau rouge indique un risque élevé associé à la baignade ou aux activités nautiques. Des vagues ou de forts courants sont présents. Essayez dans ce cas de trouver une plage mieux abritée.

Le Drapeau Violet

Le drapeau violet signale la présence d’animaux marins dangereux. Le cas le plus fréquent est la présence de méduses (jellyfish). Elles sont souvent très urticantes et peuvent venir gâcher votre séjour à Malte.

Ne vous baignez pas, quand le drapeau violet est hissé. Les piqûres de certaines méduses (Mauve stinger, Portuguese man o’ war, Moon jellyfish etc.) sont très douloureuses et peuvent vous laisser des marques de brûlure pendant plusieurs mois.

Le Double Drapeau Rouge

Interdiction formelle de se baigner et plage fermée au public.Vous verrez le double drapeau rouge en général en cas de pollution de l’eau. Cela peut par exemple arriver après de fortes averses, l’eau ruisselle à travers la ville se chargeant de la pollution accumulée au sol avant de se déverser dans les baies environnantes.

#10 Respecter les us et coutumes de l’île

En voyage à l’étranger, il faut s’efforcer de respecter les mœurs locales et de conserver un comportement décent.

Voyager à Malte est souvent synonyme de vacances longuement attendues et méritées. Des vacances qui parfois se transforment en une forme de « laisser-aller » pour certains voyageurs, faisant fit des règles de bienséance. Être à l’étranger peut donner l’illusion d’une certaine impunité, mais attention la réalité à Malte est toute autre et les autorités maltaises sont intransigeantes.

Pour un voyage à Malte réussi adopter tout simplement un comportement décent. Soyez courtois, faites preuve de patience, ne jetez pas vos déchets à même le sol, évitez les nuances sonores, etc. Des comportements qui relèvent simplement du bon sens ou du savoir vivre. N’oubliez pas également que le petit pays insulaire est très catholique, évitez donc les comportements qui pourraient heurter la morale chrétienne, aux risques de vous attirer les foudres des riverains.

Questions fréquentes avant de partir voyager à Malte

Peut-on boire l’eau du robinet à Malte

L’eau du robinet est potable, elle ne contient pas de bactérie, mais elle est à la fois mauvaise au goût et très chlorée ce qui l’a rend indigeste. Il est donc conseillé de ne boire que de l’eau en bouteille lors d’un voyage à Malte.

Est-il dangereux de voyager à Malte ?

Malte est un pays sécuritaire, l’ensemble du territoire est considéré par France Diplomatie comme étant en vigilance normale. Les principaux indices de criminalité sont plus bas à Malte que dans la majorité des pays européens. Malte affiche notamment un indice de sécurité plus élevé que la France, le Royaume-Uni, la Russie, l’Italie ou encore l’Australie. Aucune zone n’est déconseillée aux voyageurs se rendant à Malte. Il faut néanmoins se montrer vigilant dans le quartier nocturne de Paceville, ou l’alcool et la fête attirent parfois les pickpockets et opportunistes.

Y a-t-il des méduses à Malte ?

L’archipel de Malte voit apparaître par période l’arrivée de méduses. Certaines d’entre elles, à l’instar de la Mauve Stinger, de la Box jellyfish ou encore de la Portuguese man o’ war peuvent s’avérer très urticantes et entraîner d’importantes brûlures. Les méduses dangereuses sont indiquées par la présence d’un Drapeau Violet. Il est donc important de bien respecter les indications de baignade des postes de secours, pour ne pas voir son voyage à Malte gâché.

Le topless est-il autorisé à Malte ?

Le Topless ou le fait de ne pas porter de haut de maillot de bain est interdit à Malte et très mal vu par les habitants de l’île.

Quel est l’âge légal pour boire de l’alcool à Malte ?

L’âge légal pour la consommation d’alcool à Malte est de 17 ans. Les contrôles d’identité n’étant pas systématique, il est encore fréquent de voir des adolescents avoir accès à l’alcool avant l’âge légal.